11 Albums Vinyles Qui Valent une Fortune Aujourd'hui

Par Samuel Haddad, le 4/11/2019

​Le monde des collectionneurs de vinyles est un monde à part, à cheval entre la passion sans borne de certains pour les disques, les pochettes, et aussi la musique (ne l'oublions pas), et le marché financier. En effet, le prix des vinyles de collection est soumis à des logiques de marché. On évalue l'ancienneté de l'exemplaire de l'album, sa rareté, son état et sa demande comparativement à l'offre avant de fixer une côte. Les collectionneurs les plus chevronnés sont même à l'affût des moindres erreurs de pressage, d'impression, ou de chaque histoire rendant le vinyle singulier. Les prix peuvent être exorbitants ! Le record de l'album le plus cher au monde est ainsi détenu par le Wu Tang Clan, pour un exemplaire de ​Once Upon a Time in Shaolin​, vendu 2 millions d'euros ! Cependant, le crew de Hip-Hop new-yorkais a un peu triché : l'album n'a été pressé qu'à un seul exemplaire, et le contrat de vente stipulait que l'acheteur ne pourrait pas rendre son contenu public avant 100 ans ! Mis à part ce cas à part, la palme revient au premier exemplaire jamais pressé du ​White Album ​des Beatles. Celui-ci appartenait à Ringo Starr, et a trouvé preneur pour la bagatelle de $790,000. Sans aller dans ces sommes stratosphériques, certains albums un peu plus communs peuvent avoir une valeur tout à fait respectable. En voici une sélection, par ordre de prix croissant.

Nirvana - Bleach (Réédition de 1992) // 1,350 €

Cover de l'album de Nirvana Bleach


Le premier album studio de Nirvana a paru en 1989. La première presse a été de seulement 1000 exemplaires, qui valent assez cher aujourd'hui. Seulement la version la plus onéreuse est celle de 1992, pressée par le label Sub Pop non pas sur 33 Tours rouge et blanc, mais sur un 45 Tours bleu. Seulement 500 exemplaires ont été fabriqués.

David Bowie - Diamond Dogs (1974) // 3,200 €

Cover de l'album Diamond Dogs de David Bowie

​La version originale de cet album a été retirée du marché. En effet, le les parties intimes du canidé/Bowie sur la quatrième de couverture laissait entrevoir ses parties intimes ! Malgré la décision du label de rectifier le tir, certains employés ont conservé une copie de l'originale - qu'on ne vous montrera pas ici, inutile d'insister !

The Beatles - Please Please Me (1963) // 3,800 €

Cover du pressage original de Please Please Me des Beatles

​Le tout premier album des Beatles est sorti le 22 mars 1963 en Grande-Bretagne. Il y a eu de nombreux pressages, mais le tout premier vaut son pesant d'or. Il se reconnait aux lettres dorées sur fond noir de son macaron (l'étiquette sur le disque). La version mono se monnaie à quelques centaines d'euros, tandis que la version stéréo en bonne condition peur aller chercher les 3,800 € !

Bruce Springsteen - Spirit in the Night (1973) // 4,500 € (estimation)

Jaquette du single Spirit in the Night de Bruce Springsteen de 1973

Ce single du boss est extrêmement rare. Il aurait été estimé par le collectionneur John Marshallof de MoneyMusic.com à $5,000, soit près de 4,500 €.

Sex Pistols - God Save the Queen / No Feelings (1977) // 7,800 €

Photo du label du single 45 Tours des Sex Pistols God Save the Queen / No Feelings de 1977

Le premier single du mythique groupe de punk anglais les Sex Pistols a été pressé en 1977 par A&M Records. Seulement 6 jours après la production de 25,000 exemplaires, les Sex Pistols se faisaient virer du label pour mauvais comportement. Les 25,000 copies furent immédiatement détruites, cependant, 9 nous sont parvenues à ce jour. A quand la dixième ? 

Hank Mobley - Blue Note 1568 (1957) // 9,000 €

Cover de Blue Note 1568 de Hank Mobley

On compte seulement entre 300 et 1,000 exemplaires de cet album, pressé pour la première fois en 1957. Un petit détail rend ces vinyles plus rares que les autres du mythique label Blue Note. Durant le premier pressage, les usines se sont retrouvées à court de macarons. Ainsi, sur certains, l'adresse de Blue Note est écrite "47 West 63rd New York 23" au lieu de "47 West 63rd NYC". Cependant, un album ne comportant pas cette erreur s'est quand même vendu plus de 9,000 € sur eBay il y a quelques années.

The Beatles - The White Album (1968) // plus de 10,000 €

Cover du White Album des Beatles


Attention au numéro de série sur cet album. Un numéro commençant par "A00000", se présent sur les 100 premiers exemplaires pressés, peut faire grimper exponentiellement la valeur de l'album, jusqu'à... Vous avez lu l'introduction de l'article ?

The Rolling Stones - Street Fighting Man / No Expectation (1968) // 15,000 €

Couverture de l'édition 1968 du single Street Fighting Man des Rolling Stones

Ce single de 1968, dont la cover illustre les violences policières ayant eu lieu durant les émeutes de Chicago l'année de sa sortie, a vu sa production stoppée. Le label jugeait la photo trop sujette à controverses et a décidé de la changer. Il en existe moins de 20 exemplaires dans le monde entier.

Frank Wilson - Do I Love You (Indeed I Do) (Démo, 1965) // 30,000 €

Image de la démo 45 T de Frank Wilson Do I Love You (Indeed I Do)


Pressé en 1965 sur le label Soul, filiale de la Motown, ce single est l'unique single de Wilson pour Motown. Il est également une pièce de collection pour les afficionados des vinyles. Seules 250 démos furent produites en 45 Tours. Seulement, Wilson, décida par la suite qu'il se consacrerait à la production musicale plutôt qu'au chant, et le fondateur de la Motown, Berry Gordy, ne trouvait pas les parties de voix à son gout sur la chanson. Les démos furent détruites. On croit qu'il n'en reste aujourd'hui pas plus de 5. La rumeur veut que Berry Gordy soit le possesseur d'une d'entre elles.

Bob Dylan - The Freewheelin' Bob Dylan (1963) // 30,000 €

Cover de l'album The Freewheelin' Bob Dylan

Juste avant sa parution, Dylan et son label décidèrent de remplacer 4 chansons de ​The Freewheelin' Bob Dylan ​par 4 enregistrements plus récents. Cependant, un ouvrier de l'usine de pressage utilisa par erreur les 4 enregistrements d'origine pour fabriquer un nombre d'albums encore inconnu aujourd'hui. Stéréo et mono réunis, on compte moins de quarante copies de l'album contenant l'erreur. Un exemplaire en bon état se monnaie plus de 30,000 €.

The Beatles - Yesterday and Today (1966) // 36,000 €


​Il y a une histoire sur cette affreuse couverture. Les quatre garçons dans le vent étaient assez mécontents du traitement que réservait leur label aux éditions américaines de leurs albums. Le résultat, pour le moins glauque et inquiétant, est un splendide témoignage de l'humour caustique du groupe. Le label Capitol a très vite rappelé les 750,000 exemplaires initialement mis en vente pour les recouvrir d'une photo plus convenable. Seulement, les fans eurent vent de cette erreur et s'amusèrent à décoller à la vapeur la couche rajoutée a posteriori. La version originale peut se monnayer jusqu'à hauteur de 36,000 euros. Un exemplaire avec la photo encore collée peut aussi valoir assez cher. Ensuite, la cote dépend de la qualité du décollage. Mais même un exemplaire grossièrement décollé peut s'échanger contre 100 €.

Les dernières actualités